Tessares (Software)

L’utilisation de l’Internet ne cesse de croître, d’une part, avec un nombre toujours croissant d’appareils connectés (qui ne se limitent pas aux PC, ordinateurs portables ou smartphones, mais qui s’orientent désormais vers les véhicules, les montres ou autres ordinateurs portables) et qui demandent des services et applications pouvant traité de plus en plus de données (par exemple, cloud).

Cette croissance continue, à la fois en termes de quantité d’informations à transmettre, de performance et de fiabilité de la connectivité, crée une demande pour une expérience Internet améliorée: plus de vitesse, plus de mobilité, plus de résilience et plus de sécurité.

Un moyen encore inexploité de répondre à cette demande est l’agrégation (ou la liaison) de plusieurs liaisons d’accès Internet, utilisant des technologies sous-jacentes similaires ou hétérogènes.

Au cours des dernières années, des chercheurs, dont plusieurs de l’Université catholique de Louvain (UCL), ont conçu, mis en œuvre et standardisé un nouveau protocole Internet: Multipath TCP (MPTCP). Plus précisément, il s’agit d’une évolution de TCP, inventée il y a 40 ans et utilisée pour plus de 90% du trafic Internet. Ce protocole retient de plus en plus l’attention du secteur des télécommunications. Par rapport aux solutions alternatives, il offre de nombreux avantages, notamment en termes de capacité de déploiement. C’est plus simple et moins coûteux à déployer.

En plus d’avoir grandement contribué à la définition de ce nouveau protocole, les chercheurs de l’UCL ont été les premiers à développer un prototype de solution logicielle pour les applications industrielles intégrant cette nouvelle norme. La démonstration de ce prototype aux opérateurs de télécommunications a reçu un retour très positif.

Tessares, une spin-off de l’UCL, a été créée début mars 2015 par le professeur Olivier Bonaventure, chef du laboratoire dans lequel la recherche a été menée, Sébastien Barré et Gregory Detal, deux chercheurs expérimentés qui ont le plus contribué au développement du prototype. , Denis Périquet, qui possède une vaste expérience dans le secteur des télécommunications et SOPARTEC, la société de transfert de technologie de l’UCL.

En avril 2015, Tessares a finalisé sa première levée de fonds avec la contribution de deux investisseurs: Proximus (anciennement Belgacom) et VIVES II – Louvain Technology Fund.